Translation de la statue de Sainte Brigide de Kildare

SAINTE BRIGIDE DE KILDARE
La patronne de notre Communauté de Paroisses, Sainte Brigide, est la fille du roi Dupthac et de son épouse Brocsach. Elle est née en 453 à Fochard en Irlande. Elle a de nombreux prétendants, mais elle préfère se consacrer aux œuvres divines et au service des pauvres. Elle reçoit la consécration religieuse de l’évêque Machilla, un disciple de Saint Patrick. Elle se retire dans la solitude près d’un chêne à Kildare, qui signifie en gaélique la hutte ou l’église près du chêne. Des compagnes viennent la rejoindre, la hutte devient couvent, puis ville et évêché. Elle meurt en 523 à l’âge de 70 ans.
Son culte se répand en Europe par les moines irlandais ou écossais. Depuis l’abbaye irlandaise de Luxeuil fondée en 590 par saint Colomban, le culte de sainte Brigide se développe dans notre région.
Des couvents sont créés. La famille de sainte Odile permet la fondation du couvent de Honau, une île du Rhin à la hauteur de Kilstett et de La Wantzenau en 720.
Une relique – un morceau d’os du crâne – de sainte Brigide confère au lieu sa notoriété. De nombreuses églises sont dédiées sur les deux bords du Rhin à la sainte: Offendorf, Sasbach, Iffezheim, Diersheim, Berrwiller,… Des autels lui sont consacrés.
Elle est la patronne de l’Irlande avec saint Patrick. On la fête le 1er février, début de l’année pour le calendrier celtique, fête d’Imbolc : adoration universelle en l’honneur de la Terre-Mère.
Une cloche de 1652 à Berrwiller porte l’inscription: «Brigida bin ich genannt, treib das böse Wetter aus dem Land ».
Elle est la patronne du bétail, souvent on la représente avec une vache, des oies… Elle est aussi la protectrice des pauvres, des infirmes.
Son manteau est conservé en l’église Saint-Sauveur de Bruges en Belgique. Elle protège aussi les enfants nés hors du mariage. Son nom a donné le terme alsacien Bürebride, Brigide était un nom typique de la fille paysanne en Alsace.
Source : Bulletin Paroissial 2011 – TERRES DE HONAU n° 5 — Page 5